Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE NIOXOR TINE

ASSISES POUR LA CONFEDERATION DES FORCES DE GAUCHE

21 Février 2015 , Rédigé par LE BLOG DE NIOXOR TINE Publié dans #UNITE_GAUCHE

Les travaux des Assises pour la Confédération des Forces de Gauche ont débuté, ce samedi 21 février 2015, à l’Ecole Nationale de Développement Sanitaire et Social, sise sur la route de Ouakam.

Les partis suivants sont les initiateurs de la rencontre :

  • Ligue démocratique (LD),
  • Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT),
  • Rassemblement des Travailleurs africains-Sénégal/ Pencoo Rééw,
  • Yoonu Askan Wi / Mouvement pour l’autonomie populaire (YAW),
  • Observatoire Républicain pour la Démocratie et la Citoyenneté (ORDC),
  • Union pour la Démocratie et le Fédéralisme/Mbooloo mi (UDF/Mbooloo mi)
  • Rassemblement National Démocratique (RND)

Parmi les invités, on peut citer :

  • Le camarade Seydou Touré représentant le parti démocratique de Guinée (PDG) représenté
  • Le camarade Bénéwendé Stanislas Sankara  représentant le Front Progressiste Sankariste (FPS)
  • Mr Mansour Kama, représentant Mr Amadou Mahtar Mbow, président de la Plateforme des Assises Nationales
  • Pr Bouba DIOP, universitaire et personnalité de gauche
  • Mr Mansour Sy Djamil de Bës du niakk
  • Mr Jean Léopold Guèye, du mouvement Conscience pour le Nouvel Ordre
  • Mr El Hadj Ndiaye Diodio de Taaru Sénégal
  • Mr Ndongo Faye, personnalité de gauche, résidant aux USA
  • Mr Pierre Sané du Parti socialiste sénégalais
  • Un représentant d’AJ Authentique
  • Mr Malick Noël Sack, du parti Momsarew

Mr Pape Demba SY, coordonnateur des Forces de Gauche, durant la phase préparatoire jusqu’à la fin des présentes Assises, a présidé la séance d’ouverture.

Il a retracé le processus ayant mené à la tenue des assises de ce jour et qui s’étale sur près de quinze ans depuis la mise sur pied du pôle de gauche en 1999, qui a contribué de manière décisive à la réussite de la première alternance démocratique de mars 2000, avant de succomber face à la complexité de la gestion du pouvoir par le régime libéral.

Ensuite survint, en 2005, l’épisode du Mouvement des Assises de la Gauche, qui ne survivra pas aux divergences sur les attitudes à adopter face aux élections présidentielles de 2007.

Suite aux velléités de dévolution monarchique du pouvoir de Wade à son fils biologique et aux atermoiements de Benno Siggil Senegaal quant à la nécessité d’une candidature unique de l’oppostion face à Wade, le PIT-Sénégal, lors de son cinquième congrès tenu à Thiès, a adopté une résolution, en date du 23 Mai 2010, dans laquelle il a lancé un appel solennel à tous les Partis, Mouvements de la Société Civile, et Personnalités qui se réclament de la  gauche marxiste et nationaliste panafricaine, à se retrouver dans une Grande Confédération des Forces de Gauche. La nécessité de l’unité de la Gauche sénégalaise sera réaffirmée lors du premier congrès du Rassemblement des travailleurs africains/Sénégal (Rta/S) qui s’est tenu du 9 au 10 avril 2011, à Dakar. Une résolution du Congrès de Yoonu Askanwi indique que l’unité de la gauche est un impératif politique.

A la veille du Forum social mondial, qui s'est tenu du 6 au 11 février 2011 à Dakar, une rencontre sur l’unité de la Gauche s’est tenue à l’initiative du Parti de l’Indépendance et du Travail (P.I.T-Sénégal).

C’est en Juin 2012, que débutera le débat sur les termes de référence des Assises de la Gauche, qui seront définitivement adoptés le 14 mars 2014 en même temps que sera prise la décision ferme d’organiser les Assises pour la Confédération des Forces de Gauche, tenues ce 21 février 2015, après les pré-Assises des 17 et 31 janvier 2015.

Les Assises de ce jour, tout en étant l’aboutissement d’un long processus constituent aussi le point de départ d’une dynamique contre l’émiettement des forces de gauche et pour la mise sur pied de la Confédération des Forces de Gauche (CFG), avec la plateforme minimale suivante :

  • Adhésion à la plateforme des Assises Nationales du Sénégal
  • Bataille autour des conclusions des Assises Nationales du Sénégal
  • Application des conclusions de la C.N.R.I
  • Adoption par référendum du projet de Constitution proposé par la C.N.R.I

De notre envoyé spécial

Commenter cet article