Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE NIOXOR TINE

RIPOSTE À LA COVID-19: RÉAJUSTEMENT OU FUITE EN AVANT ?

27 Juin 2020 , Rédigé par LE BLOG DE NIOXOR TINE Publié dans #COVID-19, #POLITIQUE DE SANTÉ

Au moment, où le nombre de décès dépasse la barre fatidique de 100, nos autorités semblent avoir opté, sinon pour la dissimulation, tout au moins  pour une omerta qui ne dit pas son nom sur les principaux indicateurs de pandémie, à savoir les vrais taux de prévalence et de mortalité de la COVID-19.

Les mesures d’assouplissement prises par le gouvernement censées permettre la reprise des activités socio-économiques ont eu pour conséquence naturelle  l’augmentation des contacts au sein de la population, induisant du coup une hausse de la transmission du virus. De telle sorte que le pic annoncé de 771 cas observé durant la semaine du 11 au 17 mai dernier a été dépassé pendant la semaine du 15 au 21 juin 2020, avec 798 cas.

S’il faut regretter l’absence de compliance de plusieurs de nos concitoyens aux mesures préventives édictées par les pouvoirs publics, il revient aux autorités politiques de jouer leur partition en initiant, avec les professionnels de la santé, des stratégies pour casser les chaines de transmission grâce au dépistage, au traçage et à l’isolement.

Alors qu’on s’attendait à une augmentation du nombre de tests de dépistage, le ministère de la Santé vient de publier une nouvelle lettre-circulaire accompagnée d’une fiche technique pour procéder à un "réajustement stratégique", rendant encore plus drastiques les conditions d’accès au test pour les cas-contacts. Seuls y auront désormais droit ceux d’entre eux, présentant des symptômes et ceux asymptomatiques mais jugés vulnérables (âge supérieur à 50 ans et/ou présence de comorbidités).

On peut douter de la pertinence d’un tel choix, quand on sait que les dangers de propagation du coronavirus émanent précisément des personnes jeunes, souvent exemptes de comorbidités, pauci- ou asymptomatiquesà l’origine de cas communautaires, dont le nombre est en train d’exploser actuellement.

C’est dire que le système sanitaire doit se donner le maximum de chances pour que l’identification des personnes-contacts (ou traçage) soit la plus exhaustive possible en tablant sur les mécanismes communautaires plus compatibles avec nos réalités socio-culturelles et le respect de nos droits et libertés.

L’isolement des cas positifs, qu’ils soient ou non symptomatiques et de leurs contacts va aider à ralentir la propagation du coronavirus. 

Au regard des gaps énormes en dépistage des cas, qui empêche à l’opinion, d’avoir une visibilité sur le niveau réel de la COVID-19, il ne reste plus, dès lors, que les formes graves et les décès pour surveiller l’impact de la pandémie dans la population générale et sur l’offre de soins.

Les professionnels africains de la santé publique se sont rendu compte, depuis l’épidémie d’Ébola, que la maîtrise des causes de décès est devenue un impératif, malgré le caractère embryonnaire des systèmes d’enregistrements des faits d’état civil et des statistiques vitales dans leurs pays.

Notre pays, avec un nombre officiel de 102 morts, se trouve à la croisée des chemins. Il est temps que les autorités se mettent à la hauteur des enjeux.

La plupart des professionnels de santé de notre pays, depuis les fonctionnaires et experts de la santé publique jusqu’aux spécialistes les plus pointus sont unanimes sur le fait que l’approche exclusivement curative est suicidaire dans ce genre de pandémie.

La voie de salut réside dans une approche de responsabilisation communautaire, qui laisse plus d’espace aux initiatives locales.

Cela suppose le partage de données fiables avec les acteurs locaux, la transparence et la redevabilité dans la conduite des actions publiques.

Le discours des autorités doit redevenir crédible pour espérer entraîner les larges masses dans le combat contre la pandémie.

Dr Mohamed Lamine LY

Médecin, spécialiste en santé publique

INFORMATION

Pour ceux qui sont intéressés, ils peuvent s'inscrire  et être alertés par mail lorsque de nouveaux articles sont publiés, en cliquant sur ce lien ci-dessous et saisissant leur adresse e-mail : 

http://www.nioxor.com/mail/form

Je m'engage à n'utiliser vos adresses mail que pour les communications liées à l'activité du blog.

Commenter cet article

Elimane 27/06/2020 17:40

Article pertinent au vu des nombreuses mesures contradictoires prises par les autorités ces derniers temps.