Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
LE BLOG DE NIOXOR TINE

LUTTE POUR LA SAUVEGARDE DU DISTRICT SUD: BILAN D'ETAPE

MONTAGE_COCBSDSUD.jpg

          Le Collectif des Organisations Communautaires de Base (OCB) a tenu son Assemblée Générale, le mercredi 03 juillet dans les locaux de l’ancienne mairie de la Médina. Le président du Collectif, Mr Abdou Khadre GAYE, par ailleurs président de l’EMAD, a rendu compte des démarches entreprises, notamment des correspondances adressées aux autorités étatiques, municipales, coutumières et religieuses sur les difficultés rencontrées par le district de Dakar-Sud.


995814 465968986831032 623106948 n

          Il a ensuite informé des résultats de l’audience accordée par le Directeur Général de la Santé, Dr Pape Amadou Diack, à une délégation du Collectif, en présence du médecin-chef de la Région de Dakar, de membres de l’équipe-cadre du district de Dakar-Sud (médecin-chef, superviseur SSP et gestionnaire). Ainsi, le Directeur Général s’est engagé sur la réhabilitation immédiate des locaux destinés au bureau de coordination du district. Ensuite, il a instruit le médecin-chef de la Région de Dakar, d’amorcer la réflexion, de concert avec les districts concernés, sur la problématique de l’érection des centres de santé de référence en établissements publics de santé de niveau 1(EPS1). A ce niveau, il s’agira essentiellement de définir la nature des liens entre district et EPS1 et d’arrêter des modalités de collaboration dans le cadre de la mise en œuvre des programmes de santé. Enfin, il a promis d’intervenir auprès du Maire de la Ville de Dakar, pour que les dotations en médicaments puissent être disponibles le plus rapidement possible.

          Certains participants à l’Assemblée Générale ont émis le vœu de voir se renforcer la  dynamique communautaire enclenchée à l’occasion de cette bataille pour la sauvegarde du district sud.

Ils ont souhaité la pérennisation du Collectif, qui devra se constituer en pôle communautaire de défense des intérêts des couches les plus modestes de la population concernant les questions sanitaires. Cela permettra la prise en compte des intérêts des usagers dans la définition des politiques sanitaires aux niveaux aussi bien local que national.

 

Par notre envoyé spécial