Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
LE BLOG DE NIOXOR TINE

UNE MAJORITE PARLEMENTAIRE ECRASANTE MAIS PRECAIRE!


ASSEMBLEE.jpg

 

Ainsi donc, en ce 29 Avril de l'an de grâce 2001, le Sénégal, notre pays aura changé de majorité parlementaire avec prés de 89 députés issus de la Coalition "Sopi"!

Au delà de la popularité réelle dont jouit encore Me Abdoulaye Wade, cette situation peut être expliquée par plusieurs facteurs................................................

 

 


Il faut dire que, même si le président a fait mieux que le candidat, passant de 31% au premier tour de l'élection présidentielle de 2000 à 49%, la question que se posent les sénégalais est celle de savoir quel est donc le niveau de représentativité réel du parti du président. La deuxième interrogation qui préoccupe les citoyens de notre pays consiste à se demander quelles sont donc les forces sociales qui se sont regroupées au sein de la coalition "Sopi" et quel dessein nourrissent-elles pour la nation sénégalaise. Force est de constater que la base sociale du régime de l'Alternance, telle qu'on pouvait l'évaluer au lendemain du 19 Mars 2000, s'est rétrécie au plan quantitatif passant de 60% à 49%.

Elle a également perdu en qualité, car si, à l'époque, elle reposait sur un programme de transition soutenu par des forces sociales populaires et progressistes, elle est actuellement sous-tendue par des montages politiciens ayant la bénédiction d'anciens barons "socialistes" et de nouveaux larbins de "gauche",.........................

 

.........................Il s'agira de travailler pour une véritable alternative de gauche, transcendant les états-majors politiques,  loin de la Coalition "Sopi" condamnée à se désagréger, mais aussi des forces "socialistes" du passé, qui durant cette année de transition auront montré toutes leurs limites.

 

 

Retrouvez l'intégralité de cet article dans l’ouvrage du Dr Mohamed Lamine LY : Chronique des colères citoyennes au Sénégal, après l’alternance de 2000.

MOHAMED ISSA LY -YOFF MBENGUENE

   APRES LES LEGISLATIVES D'AVRIL 2001